Accueil / Actualité / TEST DE L IMPRIMANTE 3D DISCOVERY 200 DE DAGOMA

TEST DE L IMPRIMANTE 3D DISCOVERY 200 DE DAGOMA

Tout d’abord je tiens à remercier la société Dagoma qui m’a envoyé en test une imprimante 3D, une Discovery 200 ainsi qu’une bobine de PLA. Mais qui est Dagoma ?

Présentation de l’imprimante 3D Discovery200 de Dagoma

Dagoma, c’est une société française qui fabrique et vend des imprimante 3D avec une approche tout public et très accessible dans l’usage et dans le prix. je vous propose une petite vidéo de présentation :

J’ai la chance d’avoir eu cette imprimante déjà montée (399.00 €) , ce qui m’a permis de pouvoir l’utiliser immédiatement sans passer par la case montage. Effectivement si vous voulez réduire le coût d’achat, vous pouvez choisir de l’acheter en kit ainsi vous économiserez 100 €. Je ne m’étendrais donc pas sur le montage, vu que je n’ai pas été impacté par cette partie.

dagoma-imprimante-3D-discovery200-kit-domotique34

Cette imprimante est fabriquée en France et 40 % est imprimé par d’autres imprimantes. Elle va vous permettre d’imprimer en 3D des objets en volume à partir de filament de plastique PLA (Acide Poly Lactique). Cette dernière a été conçue pour utiliser du PLA (PLA, filo3D, PolyPlus, PolyWood, PolyFlex, Octofiber, etc.)

nb : on pourra quand même imprimer avec de l’ABS ; mais ce matériau a été déclaré nocif, et cancérigène lors de l’impression, de plus pas très écologique (dérivé du pétrole) à contrario du PLA, biodégradable, dérivé d’amidon de maïs.

Que va contenir le colis ?

– Une carte micro SD (2Go), et son lecteur (clé USB)
– Une spatule pour le décollage facile de pièces
– Une alimentation électrique
– Votre imprimante 3D 200 montée et testée (pour ma part)

Cette imprimante est Garantie 2 ans.

Caractéristiques Techniques

Technologie FDM (fused deposition modeling) : dépôt mécanique de matière plastique fondue par couches successives
Impression monochrome
Grande précision d’impression : 100 microns
Positionnement  Z : 10 microns
Précision positionnement XY : 50 microns :
Vitesse de déplacement : 30 à 100 mm/s
Palpeur inductif inclus
Diamètre du filament  : 1,75 mm
Diamètre de la buse : 0,4 mm
Température d’extrusion : 250° C maxi

Fonctionnement autonome par carte SD
Connexion USB possible

Voyons voir cet imprimante

imprimante3D-dagoma-discovery200-domotique34

Sur la photo ci-dessus, vous pouvez voir que j’ai collé sur le plateau un BuildTak. Ce dernier était livré avec l’imprimante. Il s’agit d’un revêtement en plastique que vous allez coller et qui augmente l’accroche de vos pièces lors de l’impression (pour les premières couches).

J’ai installé l’imprimante dans le bureau, car j’avais lu qu’elle faisait un peu de bruit lors de l’impression. Donc je confirme, comme il n’y a pas de carrosserie autour, rien n’atténue le bruit. Maintenant ça ne fait pas non plus du vacarme.

 Autre chose, si vous avez des enfants en bas age, soyez vigilant car la tête chauffe à 200° (faut bien faire fondre le PLA) et ils pourraient subir de graves brûlures s’ils venaient à mettre leur main sur la buse par exemple. 

buse-imprimante3d-dagoma-discovery200-domotique34

C’est bien beau tout ça, mais comment ça marche ?

j’ai donc installé Cura-By-Dagoma (qui est fourni sur la carte SD) ou que vous pourrez trouver sur le site de Dagoma aussi bien pour windows que Mac.

C’est la première étape, il faut maintenant insérer votre PLA

 

insertion-pla-dagoma-domotique34

 

insertion du PLA

La deuxième étape maintenant que votre fil est installé et d’aller sur le programme Cura. Il vous faudra régler les paramètres en fonction de votre filament.

 

PLA1-dagoma-discovery200-domotique34

 

PLA2-dagoma-discovery200-domotique34

Nous retournons sur le programme afin de paramétrer les éléments (tout à droite).

cura-by-dagoma-domotique34

  • Le type de filament à choisir dans le menu déroulant.
  • La hauteur de la tête d’impression. Si elle est trop basse vous risquez de rayer le plateau,  et si elle est trop haute par rapport au support alors le plastique n’accrochera pas.
  • Le support étendu. je vous en ai parlé un peu plus haut (moi j’utilise le Buildtak) pour que la pièce reste bien accrochée.

Une fois que vous avez fait tout ça, on va ouvrir le fichier de format stl

Définition du format stl selon Wikipedia

Le format de fichier STL est un format utilisé dans les logiciels de stéréolithographie. Ce format a été développé par la société 3D Systems. Ce format de fichier est utilisé par de nombreuses autres sociétés. Il est largement utilisé pour faire du prototypage rapide et de la fabrication assistée par ordinateur. Le format de fichier STL ne décrit que la géométrie de surface d’un objet en 3 dimensions. Ce format ne comporte notamment pas d’informations concernant la couleur, la texture ou les autres paramètres habituels d’un modèle de conception assistée par ordinateur. Le fichier StL décrit un objet par sa surface externe. Cette surface est nécessairement fermée et définie par une série de triangles (ou de facettes). Chaque triangle est défini par les coordonnées cartésiennes (x, y, z) dans un trièdre direct de son vecteur normal (n) orienté vers l’extérieur et de ses trois sommets (vertex/vertices en anglais) ordonnés dans le sens trigonométrique. Les coordonnées des sommets doivent être positives. Chaque triangle doit partager 2 sommets avec chacun des triangles le juxtaposant. Dit autrement le sommet d’un triangle ne doit pas être sur l’arête d’un autre triangle. Il n’y a pas d’information d’échelle. L’unité de longueur est arbitraire. Il est recommandé de classer les points par z croissant pour faciliter la lecture du fichier par certains logiciels.

Un fichier de test est joint sur la carte SD, il suffit de l’ouvrir dans Cura, (il s’agit d’un porte clé)

impression-porte-cle-dagoma-discovery200-domotique34

Vous devez mettre votre carte SD dans votre PC et valider en cliquant sur “Préparer l’impression”, un fichier contenant toutes les données concernant le caneva de votre objet 3D va se sauvegarder sur cette dernière.

Pendant ce temps votre imprimante doit être sur Off, vous devez insérer votre micro SD dans l’imprimante

 

 

Bouton On - Off sur la face avant de l'imprimante
Bouton On – Off sur la face avant de l’imprimante

 

port mini USB- Micro SD
port mini USB- Micro SD sur le coté droit de l’imprimante

La carte est insérée, vous avez bien vérifié que la planéité est bonne que la tête est bien de niveaux…). Alors il n’y a plus qu’à mettre le bouton “On” et laisser l’imprimante travailler. Vous aurez remarqué dans le programme Cura que le temps estimé est inscrit en bas à droite. Donc selon l’objet à imprimer, pas la peine de rester devant…lol

Regardons une petite vidéo vous montrant comment travaille l’imprimante. Sur cette vidéo j’ai choisi un support pour permettre au rouleau de bien se dérouler pendant l’impression.

j’avais oublié de vous montrer le porte clés (première impression d’un objet).

porte-clés-dagoma-discovery200-domotique34

En conclusion

C’est ma première imprimante 3D (que j’ai en test). Mais je dois dire que je languissais vraiment de pouvoir la mettre en route et enfin d’imprimer quelque chose. Le site Dagoma regorge de tutoriels et d’explications pour bien calibrer l’imprimante. Vous me direz, j’ai de la chance, j’ai pas à monter l’imprimante mais juste à installer le PLA, télécharger un fichier et lancer l’impression. Je suis comme un gamin et je reste assis devant l’imprimante et je la regarde travailler. Heureusement que c’était un objet rapide à imprimer…lol. Ma fille est restée à mes côtés, tout aussi impressionnée que moi. Mais elle me dit “papa, regarde si on peut pas imprimer des Shopkins (des petites figurines à l’effigie eux même d’objet, comme un frigo avec des yeux et des bras…). En fouillant sur divers sites, on trouve de tout à imprimer. Ce n’est pas les idées qui manquent !!! J’ai eu un petit soucis lors d’une impression, il n’y avait pas de planéité et un côté montait plus vite que l’autre jusqu’à ce que ça coince…Un coup sur le bouton Off, j’ai enlevé le morceau non fini à l’aide de la spatule. Un réglage au niveau des tiges filetés et je relance l’impression… Donc pour une première prise en main d’une imprimante 3D, en bon débutant que je suis, je trouve que la Dagoma est un pur plaisir, facile à prendre en main et une multitude d’objets à imprimer. Bon je sais les rouleaux de PLA sont pas donnés à 30 € le rouleau mais on peut imprimer pas mal d’objet avec un rouleau. Je tiens encore à remercier Dagoma pour m’avoir permis de tester ma première imprimante 3D.

Dagoma-discovery200-domotique34

à propos Olivier VALETTE

En cours de reconversion, je suis de retour sur les bancs d'école, dans le but de passer mon CAP Pro Elec et de ce fait acquérir de bonnes bases en électricité. Je tiens ce blog après mon travail ou sur mon temps libre. Alors pour moi, la domotique ne doit pas être quelque chose de complexe, mais quelque chose d'accessible à tous. Cela doit nous permettre de faciliter la vie au quotidien, de nous permettre de passer plus de temps en famille et en sécurité tout en prenant soin aussi de notre planète, sans gaspillage inutile.

Check Also

Explanation of the Components on a Raspberry Pi

By admin In this video, Circuit Basics unbox a new Raspberry Pi B+ and show …