Accueil / Actualité / SafeNet : des sorties de secours lumineuses dans les filets

SafeNet : des sorties de secours lumineuses dans les filets

Si le développement durable passe par une révolution au niveau de nos consommations énergétiques, notre consommation alimentaire est également à revoir, et avec elle les façons d’alimenter les populations.

Sujet à de nombreux débats, les fameux quotas imposés aux pêcheurs pourraient trouver un nouvel allié dans ces filets high-tech.

La surpêche est un fléau d’autant plus important dans les régions dépendantes des activités maritimes, mais menace également le globe à plus grande échelle.

Si l’on ne pourra jamais empêcher certains d’exploiter des richesses protégées, peut-être pourrait-on limiter certains excès en apportant des innovations dans l’activité.

 

 C’est ce que propose Dan Watson diplômé du Royal College of Art dans sa vision du SafetyNet: un filetorné d’anneaux lumineux guidant les plus petits poissons vers sa sortie.

Si le maillage des filets actuellement utilisé est soumis à des normes de taille suivant la pêche à laquelle ils sont destinés, la façon dont sont utilisés les filets ne permet pas toujours aux poissons n’ayant pas atteint leur maturité sexuelle de s’en échapper.

Selon une étude réalisée récemment, jusqu’à la moitié des poissons prélevés en mer du Nord ne devraient ainsi pas trouver le chemin de la criée.

Fonctionnant avec une batterie, le SafetyNet mise sur l’attraction naturelle des poissons pour la lumière afin de créer de véritables autoroutes de sorties pour les plus jeunes, sans pour autant permettre aux espèces et individus conformes à la réglementation de pouvoir se faufiler.

Gagnant du prix James Dyson Award, le projet devrait entrer en phase de test avec le partenariat du gouvernent Britannique très prochainement.


source : Generation-nt.com

à propos Olivier VALETTE

Comptable de métier, j’ai décidé d’exercer ma passion qu’est la domotique. Je tiens ce blog après mon travail ou sur mon temps libre. J’essaie d’apprendre aux autres, mais j’en apprend aussi beaucoup de vous. Pour moi, la domotique ne doit pas être quelque chose de complexe, mais quelque chose d’accessible à tous. Cela doit nous permettre de faciliter la vie au quotidien, de nous permettre de passer plus de temps en famille et en sécurité tout en prenant soin aussi de notre planète, sans gaspillage inutile.

Laisser un commentaire