Accueil / Actualité / GravityLight, la lampe low-cost qui éclaire sans électricité

GravityLight, la lampe low-cost qui éclaire sans électricité

Pas besoin de courant ou d’essence. Seul un sac lesté de pierre ou de sable suffit pour éclairer une pièce ou recharger une batterie. Le tout pour 5 dollars.

Neuf kilos de pierre ou de sable… et la lumière fut. Ou plutôt sera. Deux inventeurs de génie, précisément deux designers londoniens, sont en train de mettre la dernière touche à leur projet un peu fou : la GravityLight, une lampe capable de produire de la lumière sans autre énergie que la gravité.

Le principe ? Attacher à la lampe, un simple objet en plastique blanc, un sac contenant un poids suffisant pour lentement tirer vers le bas un câble, qui lui-même actionne le mécanisme créant l’énergie suffisante pour éclairer une pièce pendant 30 minutes. Ou pour servir de générateur capable de recharger, par exemple, une radio ou une batterie. Le poids peut également être ajusté pour créer une lumière plus faible mais qui durera plus longtemps.

L’objectif des deux Britanniques : fournir une source de lumière gratuite au 1,5 milliard de personnes qui, dans les pays en développement, ont recours à des lampes à essence pour s’éclairer. Une pratique qui, selon la Banque mondiale, conduit près de 800 millions de femmes et enfants à inhaler l’équivalent de deux paquets de cigarettes par jour (60% des cancers des poumons contractés par des femmes dans ces pays le sont par des non-fumeuses). Dans la seule Inde, selon les deux créateurs, 2,5 millions de personnes sont également victimes de brûlures chaque année à cause de ces appareils.

Sans compter que le prix de l’essence pour alimenter ces derniers peut représenter jusqu’à 20% des revenus du foyer. Martin Riddiford et Jim Reeves, puisque c’est leur nom, comptent, eux, parvenir à une production de masse de leur GravityLight qui permettra un prix de vente de 5 dollars. Avec un tel tarif, les plus pauvres de la planète économiseraient de l’argent après 3 mois d’utilisation, selon les designers.

En un mois, les créateurs ont levé 337 000 dollars, soit 6 fois les 55 000 dollars visés au départ.

Mais le temps de la fabrication en série n’est pas encore venu. Si le dispositif est au point, ses concepteurs souhaitent maintenant procéder à une phase de test. L’idée ? En produire 1 000 et les distribuer gratuitement en Afrique et en Inde, afin de vérifier que le produit correspond bien aux besoins, supporte les conditions d’utilisation, est facilement pris en main.

Pour produire les 1 000 premières GravityLight, les Anglais, employés par le studio Therefore, ont eu besoin de lever des fonds et sont passés pour cela par la plate-forme de crowdfunding Indiegogo. C’est là qu’ils ont commencé à attirer l’attention. Démarrée le 6 décembre, la campagne a explosé ses objectifs. Au 7 janvier 2013, 337 000 dollars ont été levés, soit 6 fois les 55 000 dollars visés au départ (et atteints en quatre jours seulement). Et l’opération ne se clôturera que le 15 janvier. De quoi assurer à la GravityLight un avenir… radieux.

source : lejournaldunet

à propos Olivier VALETTE

Comptable de métier, j’ai décidé d’exercer ma passion qu’est la domotique. Je tiens ce blog après mon travail ou sur mon temps libre. J’essaie d’apprendre aux autres, mais j’en apprend aussi beaucoup de vous. Pour moi, la domotique ne doit pas être quelque chose de complexe, mais quelque chose d’accessible à tous. Cela doit nous permettre de faciliter la vie au quotidien, de nous permettre de passer plus de temps en famille et en sécurité tout en prenant soin aussi de notre planète, sans gaspillage inutile.

Check Also

5 Fantastic Uses for Poster Putty

By Gareth Branwyn A simple and cheap mounting putty for posters has dozens of other …

Laisser un commentaire