GreenIQ : la Console de jardin intelligente

0
285

Comme les beaux jours arrivent (enfin c’est pas encore ça!), il va falloir se pencher sur la remise en route de notre arrosage. Chez nous dans le sud de la France, ça a toute son importance car nous sommes restés avec un déficit pluviométrique de plusieurs mois (presque 7 mois sans pluie) et une sécheresse très importante.

De ce fait, si vous n’arrosez pas un minimum, vous pouvez dire adieu à toutes vos plantes ou potager.

Je vous ai présenté il y a quelques temps ma solution d’arrosage automatique à l’aide de module Z-wave (vous pouvez aller y jeter un oeil si vous avez loupé l’article).

La société GreenIQ m’a fait parvenir leur contrôleur d’arrosage automatique et je les remercie. En fait il existe deux versions, une version Ethernet et une version Wi-fi. J’ai donc reçu la version Wi-fi.

I Présentation du modèle Wi-fi

GreenIQ s’appuie sur deux modes, un automatique utilisant le cloud et pouvant être contrôlé à partir du site Web ou tout simplement à partir de vos téléphones et tablettes (qu’elles soient sur Android ou iOS). Vous allez donc gérer automatiquement votre arrosage mais aussi votre éclairage dans votre jardin (pas bête l’idée). Et cet arrosage sera géré intelligemment (connecté à votre propre station météo (Davis par exemple) ou tout simplement à votre station météo Netatmo (encore mieux, équipé de votre capteur anénomètre, pluviuomètre, température…). Toutes les données seront utilisées pour vous permettre d’économiser jusqu’à 50% d’eau nécessaire à votre arrosage.

Je vous ai dit qu’il y avait deux modes, le deuxième sera le mode manuel comme tout bon contrôleur d’arrosage (vous pourrez aussi bien contrôler de votre page Web ou de votre smartphone votre arrosage (pratique lorsque l’on est en vacances ; et il sera aussi possible de contrôle votre point d’éclairage encore une bonne idée (mais ça nous y reviendrons dans un autre article).

GreenIQ n’a pas fait les choses à moitié, puisqu’ils ont mis à disposition une API (GreenIQ GardenKit API), ce qui veut dire que vous pourrez aussi l’intégrer à vos solutions domotiques. Autres atouts, vous pourrez l’intégrer avec (IFTTT, Amazon Echo, Nest, Crestron, Control4, Google Home, Apple Watch…).

Rien n’est fermé, l’intégration est totale.

 

Passons au déballage

Le packaging est bien sympa, (le colis est lourd), j’aime le côté sobre, mais clairement identifié du produit, pas de “chichi”.

On voit direct le produit, son utilité et qu’il est utilisable à travers son smartphone.

On distingue clairement les compatibilités avec les divers objets connectés comme Netatmo, Flower Power, et surtout ses fonctionnalités.

La encore, votre maison est devenue plus intelligente

Si vous le retournez complètement ; le message est clair.

  • on économise de l’eau et de ce fait de l’argent, plus éco responsable,
  • on se connecte en Wi-fi,
  • on économise car on est connecté à la météo,
  • on contrôle le tout par smartphone.

Ouvrons et découvrons

A première vue, nous découvrons une sorte de disque qui ressemble à ce que nous avons vu sur la photo du packaging.

Ouvrons le carton et sortons tout le contenu

Nous avons le strict nécessaire pour mettre en route notre arrosage (attention, je pars du principe que vous avez vos électrovannes et que tout votre système d’arrosage est installé, ça va de soit).

Donc, sur la photo, nous voyons la “soucoupe GREENIQ”, son transfo pour l’alimenter et le cordon de raccordement du transfo vers la “soucoupe” ainsi que la notice d’installation (le petit livret que vous voyez en arrière plan).

Comme je l’ai dit plus haut, le carton est lourd et je sais pourquoi maintenant, c’est le transformateur qui fait son poids.Cet adaptateur fera fonctionner votre GreenIQ en 24Volts (24VA – 1000mA), il est IP68 (étanche à la poussière et à l’immersion de plus d’1 mètre de profondeur (attention : cela ne signifie pas qu’il peut résister à des pressions élevées !)).

Nous avons vu qu’il était en deux parties, la partie adaptateur que l’on voit ci-dessus et la partie que l’on raccorde au GreenIQ.

A gauche sur la photo, il y a l’embout à raccorder sur le GreenIQ et à droite, la partie étanche du raccord à visser vers l’adaptateur.

Passons au GreenIQ

Ce dernier ressemble à un disque à fixer contre un mur (attention il n’est pas étanche, il doit donc être fixer à l’abris de la pluie et des projections d’eau).

Tournons le et découvrons les connections :

En haut à gauche (je ne parle pas des barrettes vertes), on a le connecteur d’alimentation, les barrettes vertes quand à elles, recevront les électrovannes et éclairage.

Voyons la barrette principale

Pour exemple pour connecter votre éclairage (donné par GreenIQ)

Voyons maintenant une autre barrette permettant de raccorder vos électrovannes

La console GreenIQ ne prend en charge que des électrovannes de 24Vca.

Voici un exemple de comment raccorder les vannes (je mettrais tout ça en application dans les semaines qui arrivent et je vous ferais un article).

Comme il est possible de raccorder 16 zones d’arrosage :

Barrette ou terminal gauche

  • V-1 : vanne 1
  • V-2 : vanne 2
  • V-3 : vanne 3
  • V-4 : vanne 4
  • V-5 : vanne 5
  • V-6 : vanne 6
  • V-7 : vanne 7
  • V-8*: vanne 8*
  • COM : Commun

*V-8 peut être configurée afin de contrôler une vanne maîtresse pour V-1 à V-7

Barrette ou terminal droit

  • V-9 : vanne 9
  • V-10 : vanne 10
  • V-11 : vanne 11
  • V-12 : vanne 12
  • V-13 : vanne 13
  • V-14 : vanne 14
  • V-15 : vanne 15
  • V-16 : vanne 16**
  • COM : Commun

** V-16 peut être configurée afin de contrôler une vanne maîtresse pour V-9 à V-15.

Barrette ou terminal supérieur

  • ACI : Non utilisé
  • COM : Commun
  • ACO : Sortie de 24VAC
  • L1 : Sortie de l’éclairage 1***
  • L2 : Sortie de l’éclairage 2***
  • P : Sortie de la pompe du fertilisant***
  • 5V : Sortie de 5VDC pour les capteurs
  • GND : DC terre pour les capteurs
  • S1 : Entrée du capteur 1
  • S2 : Entrée du capteur 2
  • S3 : Entrée du capteur 3
  • F : Entrée du débitmètre.

*** un relais externe est requis (je vous ai montré la photo plus haut).

Vous pouvez en trouver un sur amazon ici : https://amzn.to/2GGgef3

Caractéristiques techniques

  • Diamètre : 16cm
  • profondeur 2,7cm
  • Poids : 260 grammes

Zone d’irrigation

  • 8 ou 16 zones
  • Tension nominale : 24VAC
  • Courant nominal max de la vanne : 250 mA

Adaptateur

  • sortie : 24VAC, 1A (inclus)

Communication

  • Modèle Wif-fi : prend en charge 802,11 b/g/n

Exigence de fonctionnement

  • Température de fonctionnement : -20° à 55°C
  • humidité relative : jusqu’à 95% de non condensation

 

Installons l’application GreenIQ sur notre smartphone (ici un Galaxy S6 android).

L’installation de l’application est très simple.

Scannez le QR code qui vous convient.

Il faut créer un compte, mais tout d’abord, sélectionner la langue française (sauf si vous souhaitez rester dans la langue de Shakespeare).

Vous allez renseigner vos coordonnées personnelles.

Vous allez recevoir un mail de confirmation sur lequel vous validerez votre compte.

Vous n’avez plus qu’à vous connecter et à configurer la liaison Wi-fi avec votre GreenIQ.

Votre GreenIQ va vous donner le choix du réseau sur lequel se connecter.

Pendant la connexion au réseau Wi-fi, le GreenIQ va avoir son voyant DEL circulaire qui va changer de couleur jusqu’à ce qu’il se stabilise.

Il vous faut renseigner votre adresse, c’est important pour votre localisation géographique et les données météo.

Maintenant, nous allons rechercher notre station météo Netatmo et nous y connecter.

Nous allons nous connecter sur Private, pour rechercher la station météo. Vous aurez le choix entre Netatmo Private et Davis.

Ici c’est Netatmo qui nous intéresse.

Cliquez sur “CONNEXION” pour renseigner vos identifiants Netatmo.

Une fois connectée, les données météo localisées permettrons une meilleure irrigation ainsi qu’une optimisation de la quantité d’eau nécessaire à vos cultures, vos pelouses.

Conclusion de ce premier opus

Il s’agit du premier article concernant cette console automatique d’arrosage. J’apprécie beaucoup cet objet connecté facile de configuration, très ouvert (API, intégration à nos solutions domotiques). Dans les prochains articles, nous verrons comment la connecter aux électrovannes et comment paramétrer les zones d’arrosage.